TANGO AVEC UNE ÂME

Forums OujdaCity Débats TANGO AVEC UNE ÂME

Mots-clés : 

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  DR IDRISSI MY AHMED, il y a 2 semaines et 6 jours.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Auteur
    Messages
  • #354433

    DR IDRISSI MY AHMED
    Participant

    POÈME EN ALTERNATIVE PARALLÈLE
    *****************************

    http://www.oujdacity.net/thumbs/r800/data/Image/correspondants/idrissi3.jpg

    TANGO AVEC UNE ÂME

    Enterrer son amant sous les cendres d’un volcan
    Pour se souvenir des effluves de ses feux,
    De son olympe et de ses dieux ?
    .
    Ou dans le jardin, sous la rocaille,
    Parmi les scorpions et les scolopendres
    Pour lui rappeler de son travail
    Les affres et les vifs tourments ?
    .
    Où là, là sur l’allée, parmi les décombres
    Des nids et des branches des arbres
    Brisés sous la trombe des éléments ?
    .
    Ou là, où un soir, il s’est enivré de musique
    De tangos et de valses, épicées d’espoirs
    Aux parfums des tropiques de ton corps,
    Mêlés du nectar de tes avides suçons ?
    .
    Au jardin, près des roses,
    Un serpent aigri, ondule et sourit
    Sur ce tronc aux cœurs enlacés,
    Pour te rappeler promesses et câlins ?
    .
    La rosée fleurie de tes baisers humides,
    La grâce de l’humus frais et des vers
    Ceux chantés à ton oreille, Eve,
    Non des lombrics, de nos restes avides,
    Et jamais des grands hommes, rassasiés !
    .
    C’est un drap qui nage sur l’eau de la rivière
    Le barrage a vomi ce qu’il a trop pris
    De peur de noyer l’Algarve sous ses crues.
    .
    C’est une plume qui a cessé d’écrire
    Et qui vole comme un débris de nuage…
    Au milieu de l’été, un sage est mort…
    D’autres suivront, un plan à la page,
    Là, c’est un ministre, du Roi, le Conseiller !
    .
    C’est un duvet de rossignol ou de colombe
    Qui vient sur ta douce paume se reposer.
    Il tente d’écrire sur les lignes de ta main
    Le digne et faste destin que tu espérais.
    .
    C’est un drap qui flotte près du rivage…
    Ce sont des myriades de pétales de fleurs
    On dirait un linceul qui vole au firmament.
    .
    Ce sont des papillons qui tremblent
    Pour venir embaumer tes pieds vivants.
    Sens-tu des lèvres chaudes les sucer ?
    Ou cet insecte, en train de t’effleurer ?
    .
    Ombre chinoise derrière la moustiquaire.
    Le bonheur se lit dans tes lunettes.
    Car je vois une perle sertie de diamants,
    Te caresser la joue, en souvenir de l’amant.
    .
    C’est un regard de fée et de fêtes
    Sous une pluie, de larmes faites,
    Un acte de dévotion, de piété et de grâces,
    Qui monte aux nues qui se déchirent
    De rage et de tristes chagrins
    .
    C’est un lâcher de ballons, emplis de prières,
    Qui voguent jusqu’au Ciel pour attendrir
    Dieu, sinon ses anges qui les liront.
    C’est la Bible et le Coran, que dire,
    L’Evangile, les prophètes et les Chants !
    .
    Ce sont des milliers de gouttelettes,
    Des pleurs qui tombent en pluies,
    Sous les brises torrides des serments,
    Ces airs superbes dont il s’est épris !
    .
    C’est l’âme qui remonte au ciel, tout doux,
    Pour chercher de nuit à repeupler tes songes
    D’orages honteux et de rêves étranges.
    .
    C’est l’instant qui coule sur ton échine,
    Entre les courbes de ton corps de féline,
    Et ondule le long des plis pour te rappeler,
    Ton furtif amant et ses mots obscènes.
    .
    Est-ce un démon qui, jailli des fumées,
    Plonge sa queue dans ta chair tendre
    Pour ternir ton âme et l’enduire de suie ?
    .
    Non, c’est le spectre d’un fantôme
    Qui revient chercher sa belle sirène
    Pour la sortir de ses tourments
    Et en faire en un soir sa reine.
    .
    C’est la vague qui harcelle le rocher
    Et qui frappe à perdre haleine
    Les éléments de voluptés.
    Tel un refrain pour princesse enchantée.

    Devra-t-elle mourir pour joindre son amant ?
    Ou se perdre dans les cauchemars du temps ?
    Ce serait la fin de notre héroïne de roman !
    .
    Non, c’est le miracle des étoiles et des prières,
    Des parfums, de l’amour et des slows,
    Qui plaisent à Celui qui nous voit d’en haut !
    .
    Et comme il faut à mon ode, une exception,
    L’amant renaît, un miracle de perfection !
    Par la force de l’espoir et des bénédictions,
    Ô Dame, souris à l’Adam que tu aimes !
    .
    Dr Idrissi My Ahmed
    ARCHIVES 10 05 10-17

Affichage de 1 message (sur 1 au total)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

SHARE

TANGO AVEC UNE ÂME