Conte : le sorcier maléfique

Forums OujdaCity Café OujdaCity Conte : le sorcier maléfique

Ce sujet a 13 réponses, 3 participants et a été mis à jour par  , il y a 5 ans et 1 mois.

7 sujets de 1 à 7 (sur un total de 7)
  • Auteur
    Messages
  • #207039

    houmidi59
    Participant

    Episode 1


    Il était une fois dans un village, un cordonnier qui réparait les chaussures et les sandales des villageois. Il était le seul à faire ce travail. Aussi, durant un certain temps, il gagna assez d’argent pour mener une vie paisible et tranquille. Malheureusement, il vivait seul. Sa femme était morte et il n’avait pas d’enfants. Cependant, on lui rendait souvent visite dans sa cabane ; grands et petits. Les gosses du village l’aimaient énormément pour sa gentillesse et sa générosité envers eux. Il arrivait même qu’on passait la nuit chez lui pour lui tenir compagnie. A vrai dire, discuter et parler avec lui ne manquait jamais d’intérêt. C’était quelqu’un d’instruit et qui a roulé sa bosse dans différents coins du pays. Aussi, il était riche en expériences. Pour vous dire qu’on ne s’ennuyait guère avec lui.
    Un jour qu’il était entrain de réparer des chaussures d’un petit garçon, il entendit quelqu’un frapper à sa porte .Cela l’avait surpris. D’habitude, on entrait chez lui sans avertir .Mais, c’était la première fois qu’on lui demandait la permission de le faire. Aussi, il conclut que ce ne pouvait être qu’un étranger ou un voyageur de passage. Alors, il dit tout simplement :0
    « Entrez ! C’est ouvert. »
    Cependant, on continua à taper sur la porte .Le cordonnier, une fois de plus, invita l’inconnu à entrer. Quelques moments après, il n’entendit plus rien. Prompt comme l’éclair, il se dirigea vers la porte. Il n’y trouva personne. Alors, il scruta de son regard vif les alentours et n’aperçut rien .Il était entrain de se demander qui pourrait lui rendre visite quand il vit un petit garçon s’approcher de lui : _ « Dis-moi petit, lui dit-il en guise de salut .Est-ce que tu as vu quelqu’un sur ton chemin ? »0
    Ce dernier secoua énergiquement sa tête, mais crut bon d’ajouter : _ « Est-ce que vous attendez quelqu’un ? »0
    .Le cordonnier sourit : _ « Non, pas du tout Mais, il m’a semblé entendre quelqu’un frapper à la porte. » Puis s’adressant à l’enfant : allez, entre : tes chaussures sont bien raccommodées
    « Merci oncle Moussa. »
    Dès que l’enfant l’eut quitté, il se mit en devoir de fouiller les parages sans rien trouver. Alors qu’il s’apprêtait à rentrer chez lui, quelque chose attira son attention .Elle étincelait. On dirait un diamant. Moussa accourut vers l’objet. Quelle fut sa surprise de trouver une bague presque enfouie dans le sable .Cependant son éclat se dégageait mêlé aux rayons de soleil, ce qui lui donnait une couleur d’or. Le cordonnier ramassa l’alliance et la contempla un certain moment : c’était une bague tout à fait ordinaire .Mais en la regardant de près , il crut déceler une calligraphie qui lui était inconnue. Ce n’était ni de l’Arabe ni de l’hébreu. Ce n’était pas non plus de l’écriture occidentale. Aussitôt, il la fourra dans sa poche et pénétra à l’intérieur de sa cabane. Aussitôt, il réalisa que c’était l’heure du déjeuner .Mais, il n’avait rien préparé. Alors, il décida d’aller au village pour s’approvisionner .D’ailleurs, il n’y avait plus rien dans son garde manger. Et le miracle s’était produit. D’abord, il entendit un petit frottement sur la porte, suivi d’une chute de quelque chose de lourd. Il se précipita vers la porte .En l’ouvrant, il n’y avait personne ; mais un sac solidement attaché lui fit face .Moussa hésita quelques secondes avant de le prendre. Puis, il s’enferma chez lui pour l’ouvrir. Dedans, il y avait beaucoup de victuailles : du pain, des œufs , une bouteille de lait , ainsi que des légumes et des fruits.0
    ça alors, s’exclama-t-il, c’est ce que je devrais acheter. 0
    Puis secouant sa tête : _ « Non, non, c’est impossible de croire de telles choses ! » Et à lui-même pour se convaincre : Ce sont les hommes du village qui veulent me récompenser à leur façon. Mais quand même, je trouve leurs comportements assez bizarres. Sur ce, il prépara un bon déjeuner qu’il dégusta avec appétit. C’était la première fois qu’il se régala de la sorte. Après avoir bu une tasse de thé, il décida de faire une petite sieste. Et il sombra dans un autre monde

    A suivre

    #280454

    mounavri
    Membre

    MR HOUMIDI, vous avez un message privé, veuillez me répondre SVP—MERCI

    #280455

    houmidi59
    Participant

    Le sorcier maléfique : épisode 2


    Quand il se réveilla, il n’en croyait pas ses yeux .Tout autour de lui, d’adorables filles bien habillées tenant à la main des bouquets de fleurs. Elles avaient le même sourire et regardaient le dormeur éveillé avec tendresse et affection. Ce dernier les regardait à son tour une à une sans pourtant les reconnaître .Au moment où il voulait parler, une main lui tapota l’épaule
    _ Bien dormi, j’espère, lui dit une voix douce. Il se retourna vers son interlocutrice et paraissait de plus en plus hébété. _ « Monseigneur, il est temps de vous lever. D’ici peu , on vous apportera votre petit déjeuner.
    Le cordonnier remarqua qu’il était habillé d’un pyjama en soie. Il tata de ses mains le matelas de sofa ; puis jeta un regard circulaire et conclut qu’il se trouvait dans un autre endroit tout à fait différent de sa cabane. Alors, il referma ses yeux tout comme Abou Hassane du conte des mille et une nuit et se dit : ça ne peut être qu’un rêve !
    Aussitôt, il entendit la même voix : Monseigneur ! Réveillez-vous s’il vous plait. Il est près de dix heures et vos invités sont déjà arrivés
    _ Ah ! sursauta –t-il . _ Qui êtes-vous ?lui lança-t-il .D’où venez-vous ?
    Mais monseigneur, je suis votre fidèle servante Zohra
    _ Je ne vous connais pas, trancha-t-il.Et puis laissez-moi dormir ! Et il se couvrit la tête pour dormir à nouveau. Quelques instants après, il entendit des sons assourdissants. Il sursauta de son lit : _ Qu’est-ce qu’il y a encore , cria-t-il
    Une troupe de musiciens s’approcha de lui jouant avec des instruments assez étranges. Stop ! leur cria-t-il au nez. Allez-vous-en ! Puis, il se rendormit à nouveau. Un long moment s’écoula et notre cordonnier se sentit bien dans sa peau, quand des mains le secouèrent énergiquement : _ Moussa, réveille-toi ! C’est l’heure de notre promenade. _ Quoi ? Bondit-il .Mais…..où sont passé les jolies servantes et ces casse-pieds de musiciens ? Quand, il vit qu’il était entourés par les enfants du village, il se mit à rire : Ah mes amis, je crois que j’ai fait un rêve unique en son genre. Sans attendre leur réponse, il leur raconta tout du début jusqu’à leur venue. Ceux –ci l’écoutaient attentivement sans l’interrompre. A la fin , l’un d’eux lui dit :Tu as beaucoup de chance oncle Moussa .Moi personnellement je ne vois que des cauchemars
    _ Comme quoi , par exemple ? L’invita un de ses compagnons _ Oh, des choses qui me font tressaillir de peur .Tenez la dernière fois , j’ai été poursuivi par un lion affamé .En se sauvant , je suis tombé face à un tigre .En voulant me cacher dans une grotte , un gros cobra voulait m’étouffer. La discussion allait reprendre de plus belle sur les rêves, quand Moussa décida d’y mettre fin :
    Allez les enfants, mettons-nous vite en route avant le coucher du soleil. Et ils sortirent tous de la cabane.0

    A suivre

    #280456

    houmidi59
    Participant

    Le sorcier maléfique : épisode 3


    Les enfants couraient dans tous les sens tandis que Moussa ne cessait de crier à leur intention : _ Faites attention !Vous risquez de vous blesser Arrivés à une clairière, on décida de faire une petite halte .Aussi , les uns s’en allèrent cueillir des framboises ; les autres jouèrent à cache-cache ; tandis que le cordonnier contemplait le soleil qui s’apprêtait à faire ses adieux à la terre. Il était dans sa contemplation quand il entendit une voix l’appeler par son nom :
    « Moussa ! Viens ….viens ! Il se retourna dans tous les sens : il ne vit personne. Même les enfants semblaient avoir disparu. Il s’approcha d’un arbre .Aussitôt, la même voix reprit :
    _ Moussa ! Moussa ! viens …. Viens !
    On dirait une voix de femme, se demanda le cordonnier. Il leva sa tête vers le sommet d’un arbre. Il crut détecter une présence entre les branches .Alors, prompt comme l’éclair, il grimpa sur l’arbre.Arrivé au sommet, il entendit la même voix qui provenait du bas : _ C’est invraisemblable, s’exclama-t-il.
    Puis à lui-même : je suis pourtant sûr d’avoir entendu la voix qui venait d’en haut de l’arbre. Il se pencha pour mieux voir , quand il trébucha sur une branche ; il perdit l’équilibre et sombra dans le vide.
    Les enfants qui avaient assisté à la scène crièrent en chœur : oncle Moussa , oncle Moussa .Ils s’approchèrent de son corps inanimé , les yeux en pleurs .L’un d’eux cria :
    _ Non et non ! je ne peux imaginer oncle Moussa mourir de cette façon
    Bientôt, les autres firent de même .Soudain, Le cordonnier essaya de se relever .Les enfants n’en croyaient pas leurs yeux. Aussi, il accoururent vers lui tout en l’embrassant .Le plus grand d’entre eux exprimait bien la joie des autres : Dieu soit loué , notre oncle est sain et sauf.
    Aussitôt, Moussa les regarda surpris et leur dit : oh, vous êtes là mes petits amis.
    Puis, il essaya de se mettre debout .Il y arriva avec peine. Heureusement que les enfants étaient là pour l’aider à garder son équilibre :
    _ Fais attention oncle Moussa .Tu es encore sous le choc de la chute
    Un autre intervint : Pourquoi es-tu monté sur l’arbre ?
    Le cordonnier regarda son interlocuteur et sourit :Je ne sais pas ce qui m’a pris.Tout ce que je peux vous dire est que j’ai entendu quelqu’un m’appeler.Alors, je me suis rendu compte que l’appel venait d’en haut.Une force mystérieuse m’incitait à monter sur l’arbre .C’est ce que j’ai fait.
    _ Mais oncle Moussa , on t’a vu sauter de l’arbre
    _ Pas du tout ; mais disons que j’ai trébuché
    Il se tut un moment
    _ Plutôt , comme si quelqu’un m’a poussé …enfin je ne sais plus
    _ Mais , il n’y avait personne avec toi sur l’arbre l’apostropha l’un des enfants
    _ Je sais rétorqua Moussa .Pourtant, j’ai l’impression qu’on m’a poussé.
    _ Bon conclut ce dernier, retournons à la banane.et puis, il est tard
    Les enfants ne se le firent pas dire deux fois. Aussitôt, ils rebroussèrent chemin.
    Quand, ils arrivèrent à la cabane, la porte de celle-ci était entrouverte.
    _ ça alors, s’exclama l’un des enfants .Je suis sûr que la porte était fermé lors de notre départ
    _ Je confirme, ajouta un autre
    _ Mais je l’ai fermée à double tour fit remarquer Moussa .
    _ Allons voir ça de près, cria le plus âgé des enfants.
    Aussitôt, tous se précipitèrent vers la cabane et entrèrent .Quelle fut leur surprise de constater qu’il y avait un remue-ménage à l’intérieur. La maison a été fouillée de fond en comble. C’était évident, on cherchait quelque chose de précis. Aussi, même le matelas a été éventré .Le cordonnier contempla les dégâts avec stupeur sans cesser de dire à lui-même : qu’est-ce que j’ai d’important pour qu’on s’intéresse à mon logis ?
    Les enfants , eux aussi n’avaient pas de réponse.Cependant , ils savaient quoi faire.Sitôt , ils rangèrent les affaire et établirent un peu d’ordre dans la cabane
    _ Bon, les enfants , retournez chez vous ! Vos parents doivent être inquiets
    _ Non, on reste pour vous tenir compagnie, tonnèrent-ils en chœur.
    Moussa les rassura : écoutez-moi les enfants, rentrez chez vous ; je n’ai rien à craindre.Comme vous voyez , les voleurs sont partis et je ne crois pas qu’ils reviendront
    _ D’accord,lança le plus âgé d’entre eux.Les enfants vont rejoindre chacun sa famille ; mais moi je vais passer la nuit chez toi .Comme ça tu ne seras pas seul
    Puis :
    _ Allez, camarades , laissez-nous .D’ici peu , on va se mettre au lit

    A suivre

    #280457

    houmidi59
    Participant

    Le sorcier maléfique : épisode 4


    Moussa et son compagnon étaient entrain de boire une tasse de thé. Un silence régna un certain moment. Soudain, on entendit un sorte de frottement sur la porte .De son doigt, Moussa invita son compagnon à ne pas bouger et garder le silence. A pas de loup, il s’approcha de la porte et tendit l’oreille.
    D’un geste prompt, il ouvrit la porte .Il scruta l’horizon : tout était normal
    le cadet des enfants le rejoignit et lança :
    _ « C’est sûrement un chat égaré, oncle Moussa
    _ Rentrons, ajouta-t-il
    _ Non, répliqua le cordonnier ; mais écoute attentivement : tu n’entends rien ?
    – A vrai dire , rien !
    Soudain, Moussa montra du doigt une silhouette qui disparut aussitôt derrière les buissons.
    _ Courons pour l’attraper ! Invita-t-il son compagnon
    Ce dernier ne se le fit pas dire deux fois.
    Ils coururent à toute jambe. Bientôt, ils décelèrent une forme humaine. Et on lui mit la main dessus.
    Moussa braqua la torche sur son visage :
    _ ça alors, s’exclama-t-il , un vieillard qui nous espionne !
    – Détrompez-vous , balbutia ce dernier ; je ne faisais que passer
    _ Tiens, tiens , ironisa le cordonnier .Mais dites-moi : qu’est ce que vous faites en pleine nuit devant ma cabane ?
    Le vieillard se tut un moment avant d’avouer qu’il s’était égaré et s’il se trouvait à proximité du logis du cordonnier, c’était qu’il cherchait un endroit où passer la nuit.
    Moussa le dévisagea longuement ; puis fit signe à son compagnon .Celui-ci hocha la tête :
    _ Tu peux l’inviter à passer la nuit chez toi, oncle Moussa .Là-bas, il nous racontera bien ce qui l’a amené dans ce coin perdu.
    Puis, on rebroussa chemin vers la cabane du cordonnier.
    A l’intérieur de la cabane, tout en buvant un verre de thé, le vieillard leur raconta ceci :
    _ Je m’appelle Hammou et je suis âgé de près de soixante dix ans.Comme vous voyez , je suis seul.Mes enfants m’ont délaissé et ma pauvre femme est morte , il y a plus de cinq ans.
    _ Qu’est-ce que vous faites dans la vie ? L’interrompit Moussa
    _ Rien, déclara-t-il sans ambages.
    Et d’ajouter :
    _ Au début, j’étais cordonnier…..
    _ Tiens , tiens ! ironisa le jeune cadet
    – Et alors, l’invita Moussa à continuer, qu’est_ce que vous avez fait à part réparer les chaussures ?
    _ Un peu de tout , reprit-il.J’ai été marchand ambulant, peintre , maçon et j’ai même fait un peu de jardinage.Donc, je suis sorti de chez moi , il y a environs un mois.j’errais de village en village et je suis arrivé là juste près de chez vous
    _ Je présume que vous allez poursuivre votre chemin ; mais quelle sera votre destination finale ?
    Le vieillard se tut un moment :
    _ A vrai dire , je ne sais pas ; et puis , je sens que je n’ai plus de force pour continuer
    Les deux hôtes le dévisagèrent avec pitié.Moussa hocha la tête et lança à son interlocuteur :
    _ Vous pouvez rester chez moi jusqu’à ce que vous repreniez vos forces.D’ailleurs , j’aurai besoin de votre aide , car moi aussi je suis cordonnier
    _ Mais, balbutia ce dernier , cela fait une dizaine d’années que je n’ai pas réparé de chaussures
    _ Qu’à cela ne tienne , je ne vous demande pas l’impossible : juste m’aider à ranger mon matériel ou couper les morceaux de cuir
    _Si c’est comme ça , je veux bien
    _Bon d’accord , conclut Moussa.Il est tard .Demain, une rude journée nous attend

    A suivre

    #280459

    houmidi59
    Participant

    Le sorcier maléfique : épisode 5


    Le lendemain matin, Moussa se réveilla et constata avec surprise que son hôte avait disparu.Il chercha du regard son jeune compagnon : lui aussi n’y était pas.Alors, il se releva et se dirigea vers la porte pour sortir.Aussitôt, il fut bousculé par les enfants qui étaient venus pour lui dire bonjour comme d’habitude.Cependant, ils paraissaient excités et ne cessaient de crier tous à la fois.Le cordonnier leur sourit et dit : du calme mes amis ; je suis en bonne et parfaite santé …
    L’un d’eux s’approcha de Moussa et lui murmura dans l’oreille : on a vu un étrange homme qui s’apprêtait à de drôles de manèges; mais dès qu’il nous a vu , il s’est sauvé .
    _ Comment cela ? a sursauté Moussa
    On lui raconta ceci : les enfants voulaient faire la surprise au cordonnier .Aussi , ils avaient décidé de ne pas faire de bruit.Alors, ils s’étaient approcher de la cabane sans faire de bruit.
    A une vingtaine de mètres de la cabane , les enfants ont aperçu un bonhomme qui avait allumé un feu ; puis , il s’est mis à y jeter de la poudre tout en murmurant des mots étranges et intelligibles.Toutefois, le mot Moussa se répétait souvent dans les paroles du sorcier.
    Malheureusement, l’étrange homme avait l’oreille fine et il s’est vite rendu compte de leur présence.Alors, il a vite quitté les lieux
    En faisant une description une lui , le cordonnier crut reconnaitre en lui le passager de la nuit.
    _ dites-moi mes amis, par quelle direction est-il parti§
    _ Par là , crièrent ils en chœur
    _ Alors, courons vite pour l’attraper
    Sur ce, tout le monde se dirigea vers la direction indiquée.Bientôt , on le repéra qui somnolait sous un arbre.
    _ On dirait qu’il se repose
    _ C’est pas étonnait fit remarquerMoussa .Je suis à présent sûr qu’il n’a pas fermé l’œil de toute la nuit
    Puis : mais …
    _ Mais quoi ? Crièrent les enfants
    _ Je me demande ce qui est arrivé à votre ami Larbi
    _ Larbi ! on l’a oublié celui-là.Dis-nous oncle Moussa , pourquoi n’est-il pas avec toi ?
    _ Aucune idée les enfants .Quand je me suis réveillé , il n’était pas là; tout comme le faux cordonnier
    _ Alors ,c’est l’occasion de le demander à ce vilain sorcier
    Aussitôt, ils l’encerclèrent de tous les côtés.Ce dernier les dévisagea et un sourire malicieux se dessina entre ses lèvres et dit :
    _ Mon cher Moussa , excusez-moi de vous avoir faussé compagnie ; voyez-vous je ne voulais pas vous déranger
    _ Ah bon , l’interrompit Moussa .Bien entendu, cela ne vous a pas empêché d’allumer un feu et pratiquer vos rites sataniques
    Le sorcier blêmit .Il essaya de se sauver ; malheureusement , il était coincé comme un rat.Il lui fallait trouver une astuce pour se débarrasser des enfants et du cordonnier.
    Alors, d’un geste prompt, il jeta une poudre autour de lui .Une fumée épaisse l’enveloppa et des éclats retentirent et on entendit comme des bombes
    Les enfants et Moussa suivirent ces actions avec stupeur.Il mirent un certain temps avant de réaliser que le sorcier avait disparu
    _ ça alors ! s’exclama un des enfants
    _ C’est comme dans Harry Potter, ajouta un autre
    Moussa s’approcha de l’arbre et crut déceler un objet qui scintillait .En le tenant par la main , il s’écria : c’est la bague que j’ai trouvée .
    Puis : comment l’a -t-il eue ?
    Le cordonnier manipula la bague plusieurs fois ; et finit par la mettre autour de son doigt.
    Soudain , on entendit quelqu’un appeler : Moussa ! Moussa
    _ Hein , s’étonna le cordonnier
    C’était le jeune Larbi qui s’approchait du groupe.
    _ Allah soit loué , lui dit Moussa en l’embrassant , tu es sain et sauf
    _ Mais oui, le rassura ce dernier.
    Et d’expliquer :ce matin , je me suis réveillé de bonne heure et je suis allé au village .Là-bas , j’ai pris le car pour la ville.
    _ Mais pourquoi l’a interrompu le cordonnier
    _ La vérité , oncle Moussa le visage de ton hôte ne m’a pas inspiré confiance .Alors , j’ai décidé d’aller au poste de police le plus proche.
    En effet , il se trouve que ton bonhomme est un repris de justice et un grand charlatan qui a toujours semé la police .
    Et il ajouta : d’ici peu , on va lui mettre la main dessus
    – Détrompe-toi , lui répond un enfant du groupe .Nous aussi , on s’est fait avoir par ses talents de sorcier
    _ Bon , conclut le cordonnier .Retournons à la cabane .Je crois bien que notre bonhomme ne remettra jamais les pieds chez nous.A l’heure qu’il est , il doit bien chercher d’autres victimes ailleurs.
    Le soir , lors du journal télévisé , on annonça la capture d’un drôle d’individu qui voulait entrer par effraction chez une vieille femme.Malheureusement pour lui la sexagénaire faisait du karaté .Avant de piper un seul mot , elle l’avait mis hors d’état de nuire.

    Abdelhamid
    Oujda le 13 octobre 2012

    #280462

    Anonymous
    Membre

    Sorry, we are unable to complete your translation request.
    Sorry, we are unable to complete your translation request.

7 sujets de 1 à 7 (sur un total de 7)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

SHARE

Conte : le sorcier maléfique