pour quoi l interet de la banque (arriba est haram)

Forums OujdaCity Religions pour quoi l interet de la banque (arriba est haram)

Ce sujet a 11 réponses, 0 participant et a été mis à jour par  msc de mtl, il y a 5 ans et 7 mois.

13 sujets de 1 à 13 (sur un total de 13)
  • Auteur
    Messages
  • #201129

    msc de mtl
    Membre

    l’argent ne s’est pas limité à son rôle d’instrument d’épargne, mais il est devenu également un instrument d’accroissement des biens par l’intérêt que les prêteurs perçoivent de leurs débiteurs, ou que les banques paient aux capitalistes pour les biens qu’ils y ont déposés. de cette façon, la thésaurisation est devenue, à la place de la production, la cause de la croissance de la richesse dans le milieu riches. il en est résulté que beaucoup de capitaux se sont déplacés du domaine de la production vers les caisses d’épargne et les banques, et que les commerçants n’entreprenaient plus un projet de production ou de commerce qu’après s’être assurés que le bénéfice que ce projet leur ferait réaliser serait normalement supérieur à l’intérêt qu’ils pourraient toucher sur les biens qu’ils prêteraient ou qu’ils déposeraient dans les banques.
    les biens servant de base à l’intérêt usuraire commencèrent ainsi à affluer vers les banquiers. ceux-ci se sont mis en effet à attirer les quantités d’argent thésaurisé chez les particuliers en appâtant ces derniers par l’intérêt annuel que leurs clients touchent sur l’argent qu’ils ont déposé chez eux. ces différentes quantités d’argent se sont donc accumulées dans les coffres des banquiers, au lieu d’être employées dans une production fructueuse, et leur accumulation a conduit à la création de banques et de grands établissements financiers qui ont tenu les rênes de la richesse dans le pays, et ont mis fin à tous les aspects de l’équilibre de la vie économique.
    cet exposé rapide des problèmes de la circulation ou de l’échange montre clairement que ces problèmes ont découlé, tous, de l’argent et de sa mauvaise utilisation dans le domaine de la circulation, puisqu’il a servi d’instrument de thésaurisation, et par conséquent, de croissance de la possession.
    ceci pourrait jeter un peu de lumière sur ce que le saint prophète (Ç) a dit dans le hadith : «les dinars jaunes et les dirhams blancs vous tueront comme ils ont tué ceux qui vous ont précédés».

    ma question est ce que c est juste a cause de a que riba est haram, personnellement je ne croie pas que c est ça. car il y on a beaucoup de choses plus grave, est ce que vous pouvez m aider si vous savez bien sur la reponse et merci d avance

    #208518

    ahmed
    Membre

    It will be nice if you write in english.
    cheers.

    #208519

    economiste
    Membre

    c’est la premiere fois que je consulte un sujet necessitant une intervention de ma part.

    votre sujet est tres interessant mais je trouve que vous n’avez pas clarifié ce que tu cherche exactement

    d’aprés mes recherches sur ton sujet voila ce que j’ai trouvé

    L’intérêt est présent dans un prêt dès que trois conditions y sont présentes :
    1) il y a un surplus par rapport à la somme initiale (le prix fixé dans le cas d’une vente, ou la somme prêtée dans le cas d’un prêt) ;
    2) ce surplus est la pure contrepartie du délai ;
    3) ce surplus fait l’objet d’une condition dans la transaction (que cette condition ait été mentionnée explicitement ou qu’elle soit considérée comme présente à cause de l’usage).

    Certaines personnes justifient l’intérêt en le présentant comme la contrepartie du service que constitue la location de la monnaie. Elles disent : « Vous dites qu’il est injuste que le propriétaire de l’argent touche une somme fixe et certaine sur la somme d’argent qu’il a prêtée, et que les risques de perte soient supportés seuls par celui qui a emprunté cet argent pour monter son entreprise ! Or vous autorisez bien le fait que les propriétaires d’immeubles, de machines, de camions, etc. touchent une somme fixe et certaine lorsqu’ils louent ces biens à celui qui monte son entreprise ! Pourtant, ici aussi celui qui a monté son entreprise et emploie ces biens pour la faire fonctionner supporte seul les risques de perte ; en effet, ceux qui lui ont loué ces biens touchent eux une somme fixe et certaine, que vous appelez un loyer et que vous autorisez. L’intérêt perçu sur l’argent est donc semblable au loyer perçu sur les immeubles, machines et camions loués ! »

    Comment l’intérêt perçu sur les prêts d’argent pourrait-il être interdit quand, selon l’islam même, le bénéfice perçu sur les ventes de marchandises est autorisé ? Le (bénéfice perçu sur) la vente est après tout semblable à l’intérêt (perçu sur le prêt) ! »

    La réponse est qu’en fait, non, les deux ne sont pas du même type. Celui qui vend une marchandise l’a soit lui-même fabriquée en assemblant et en travaillant des matières premières, soit l’a achetée toute faite à quelqu’un d’autre. Le bénéfice qu’il perçoit est, dans le premier cas, la contrepartie de la valeur qu’il a ajoutée aux éléments composant la marchandise, et, dans le second cas, la contrepartie du transport et de la prise de risque qu’il a supportées. Acheteur comme vendeur tirent donc profit de la transaction qu’ils ont réalisée, le premier en obtenant la marchandise qu’il va utiliser ou va revendre, le second en prenant un bénéfice

    Aucune circonstance exceptionnelle ne peut autoriser la pratique du prêt à intérêt. Par contre, dans un cas de nécessité absolue (dharûra), une personne peut être amenée exceptionnellement à avoir recours à l’emprunt à intérêt

    ce probleme s’applique plus aux immigrants qui achettent leurs maison moyanant un emprunt bancaire.

    mon point de vue personnel c’est que dans le monde il y’a deux types d’economie une economie d’endettement qui est basé sur le systéme bancaire et c’est le cas de la plus parts des pays sous developpés ou en vois de developpement ou l’economie de marché basée sur la bourse comme moteur de developpement et c’est le cas des pays developpés,

    ma question quant est ce que nous allons comprendre ce que notre Dieu a dit dans le Coran : « Dieu a permis la vente et interdit l’intérêt »

    la ventre c’est une relation directe entre le vendeur et l’achetteur ou entre le debiteur et le crediteur ou encore entre la societe et l’actionnaire c’est a dire un systeme de marcher et de bourse. ce la explique pour quoi on est encore en retard.

    l’intéret ou riba exige 3 personne morale ou physique le preteur la banque et l’emprunteur ou encore le debiteur l’intermediaire et la crediteur c’est a dire un systeme bancaire

    maintenant c’est plus claire que nous somme en retard parce que nous avons rien compris de notre religion. ou on est pas necore capable d’interpreter le coran parce qu’il n’existe pas des olama specialisés en economie en medecine en science humaine ou en science de la terre et de l’univers c’est vrement domage.

    et merci

    #208520

    Alaa-eddine
    Participant

    @economiste : +1
    excellente intervention
    et bienvenu sur notre forum 😉

    #208521

    ahmed
    Membre

    cher economiste, tu as aborder un sujet tres sensible, celui des OLAMA a notre epoque. je pense qu ils n ont pas le courage de relire ce tresor qu’on a -Qoraan al karime-. je te propose de lire « les penseurs de Islam »de Rachid benzine. je suis sure que tu va l’aimer. 😉

    #208522

    ahmed
    Membre

    cher economiste, tu as aborder un sujet tres sensible, celui des OLAMA a notre epoque. je pense qu ils n ont pas le courage de relire ce tresor qu’on a -Qoraan al karime-. je te propose de lire « les penseurs de Islam »de Rachid benzine. je suis sure que tu va l’aimer. 😉

    #208523

    @ahmed wrote:

    cher economiste, tu as aborder un sujet tres sensible, celui des OLAMA a notre epoque. je pense qu ils n ont pas le courage de relire ce tresor qu’on a -Qoraan al karime-. je te propose de lire « les penseurs de Islam »de Rachid benzine. je suis sure que tu va l’aimer. 😉

    salam alaykoum

    les oulamas sont les héritiers des prophètes ! il faut les respecter et les consulter dans toutes nos affaires.
    voila un cours sur riba : http://www.ryadussalihin.org/burjiss5.php

    et plusieurs cours sur le livre de la vente : http://www.ryadussalihin.org/burjiss8.php

    du savant ibn burjiss rahimaouAllah

    #208524

    ahmed
    Membre

    On n a pas monquer de respect pour nos Oulama cher Racid. notre religion nous demande d aoire le sense critique et ajour, regardons les 4 Aimma ils ont vecu des seicle apres notre prophete, le travail ils ont fait est immence(Ijtihad), et depuis on n a rien . on profite pas de tresor qu on a et on est devenu :
    Kal 7imari ya7milo asfara

    #208525

    malek
    Membre

    @alaa-eddine wrote:

    @economiste : +1
    excellente intervention
    et bienvenu sur notre forum 😉

    r Alaa-eddine :
    à la question « pourquoi la viande de porc est haram » vous avez repondu « ce qui haram est haram « 
    le RIBA C HARAM POINT C TOU.
    en plus vous n’etes pas en mesure de dire ce qui est haram ou non.

    #208528

    radou26
    Membre

    salam,
    pour ce qui est de riba porc ou je ne c’est pas quoi c’est haram, car le principe de l’islam dans son nom est la soumission a Allah après tu peux te demander pourquoi allah a interdis tel ou tel trucs, donc c’est complètement ouvert mais pas essaie de trouver une raison de tahrim, je te donne un exemple actuellement avec les recherches scientifiques et l’avancé technologique on peut trouver les méfait du porc de la viande non halal, mais avant non, donc les musulmans n’ont pas attendu 1400 ans pour interdire ou ne pas manger cette viande? sinon on demande qu’allah guide notre gouvernement pour autorisé les banques 100% islamique à s’introduire chez nous, car dans une banque islamique il faut implicitement une chari3a board chose qui n’existe pas dans les solutions dite alternative.

    #208527

    Alaa-eddine
    Participant

    PS : aucun hadith à ma connaissance ne prétends qu’une opération bancaire est hallal uniquement avec la présence d’une « chari3a board » 😉 … le hallal ou le haram se justifie par la nature et la façon dont est faite la transaction et non pas du document qui la justifie. ex : ta banque te présente un document certifiant qu’elle est 100% islamique, mais tu constate qu’elle a des actions dans des produits interdits tel que les jeux de hasard ou l’alcool … ton jugement se portera sur le document qui certifie qu’elle est islamique ou sur ses actions ?

    #208526

    radou26
    Membre

    salam
    🙂 qui revient à ce que j’ai dis la shari3a board est le noyau des banques islamiques, et si une banque veux être islamique elle doit en avoir, et sa fait parti des constitutions, car comme tu viens de dire peut être qu’une banque fais des investissement douteux ou alors propose des formules douteux, et c’est la ou ce shari3a board intervient pour valider ces actions ou ces services émis par la banque, et en faite ce sont des oulamas de dine qui ont une tendance finance, comme par exemple a qatar el 9aradaoui fait parti du shari3a board d’une banque islamique, et comme on dis on va pas inventé la roue car la malaisie et d’autre pays sont très a l’avance dans tout ce qui est des formules et des constitutions des banques islamique, même notre voisin Algérie à une banque depuis 1991, et la France en aura aussi l’année prochaine et tous ces banques suivent les mêmes constitutions et j’espère que nous aussi nous auront une un ces jours 🙂

    #208529

    joe
    Membre

    salam aleykoum , je pense que ce n’est pas le fait de preter qui est haram mais plutot, le surplus d’argent que tu accroit à chaque pret .ce qui est clairement citer dans le coran elkarim.

13 sujets de 1 à 13 (sur un total de 13)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

SHARE

pour quoi l interet de la banque (arriba est haram)